blog

SES PROPRIÉTÉS

L’INDIUM est brillant et argenté est très mou à l’état pur. Vous pourriez y graver des formes ou l’entailler avec votre ongle. Mais il résiste lorsqu’il est plié. Les cristaux se désintègrent, se remettent en place tous seuls et produisent un grincement. Ils pleurent, au sens propre du terme comme les soldats blessés de Gettys- burg. L’INDIUM fond dès 156° C et il se transforme en gaz dès 2.080°C.

SITUATION & PERSPECTIVES

Dès 2006, sur les 600 tonnes de production annuelle mondiale, 230 tonnes étaient nécessaires pour la production des écrans. Le renommé Institut Fraunhofer en Allemagne prévoit une augmentation de la demande annuelle a plus de 1.580 tonnes des 2030. Plus de cinquante pour cent de la production provient de Chine. Les plus grosses réserves mondiales s‘y trouvent également avec un gisement estime entre 8.000 et 11.000 tonnes selon les estimations. L’INDIUM est également répertorié dans la liste des Métaux Spéciaux du rapport* de la Commission Européenne, dont l’approvisionnement risque d’être problématique.

SES APPLICATIONS

Son usage commercial a commencé pendant la Se- conde Guerre Mondiale comme revêtement pour les paliers de moteurs d’avion. On le trouve aujourd’hui dans tous les écrans à cristaux liquides, les écrans tactiles, les iPhones, les écrans plats, les portables aussi bien que dans les ordinateurs et parmi les articles les plus populaire du 21e siècle. L’IN- DIUM ne sert pas qu’à la technologie des écrans, mais également sous forme de couche mince dans le pho- tovoltaïque (technologie de cellules photovoltaïques, en particulier dans le procédé CIGS à couche mince) et dans la nanotechnologie, dans lesquelles l’INDIUM tient un rôle significatif.

Nous sommes en 1863. Lors de la Bataille de Gettysburg, les troupes des Etats du Nord et du Sud s’affrontent avec acharnement. Ce fut peut être le conflit le plus important de la guerre de Sécession, en tout cas l’un de ses plus sanglants. Après trois jours de fumée de fusils, de canons, et de rodomon- tades, 44.000 hommes se sont retirés du front à cause de leurs blessures. Les deux camps ont rapporté un total de près de 5.500 morts. De l’autre côté de l’Atlantique, dans la tranquille ville de Freiberg, deux chimistes allemands Ferdinand Reich et Theodor Richter loin de ces hostilités. Ils analysaient un échantillon contenant des traces de thallium et ils tombèrent sur une raie spectrale indigo de thallium. Ils réalisèrent vite qu’ils venaient de découvrir un nouvel élément : L‘INDIUM, nommé d‘après la ligne indigo de son spectre atomique, a été découvert par Ferdinand Reich et Hieronimus Theodor Richter en 1863 alors qu‘ils testaient des minerais de zinc avec un spec- trographe inventé par Robert Wilhelm Bunsen pour trouver du thallium. Richter réussit à isoler le mé- tal en 1867 et fut présenté au public pour la première fois à l’Exposition Universelle de Paris de 1867.

Son histoire
Demande de brochure gratuite