blog

SES PROPRIÉTÉS

Le néodyme, qui est bleu-violet sous forme d’oxyde, est plus résistant à la corrosion que les autres métaux des terres rares. Sa couche d’oxyde rose s’écaille facilement. Inhabituel : En tant que métal, il est hautement inflammable et irritant. Sa propriété exceptionnelle définit également son objectif principal : il est fortement magnétique.

SITUATION & PERSPECTIVES

L’heure est à l’épargne en ce qui concerne le GER- MANIUM. Seulement 140 tonnes sont produites par an dans le Monde, dont déjà 100 tonnes de ce métal convoité proviennent de la Chine. C’est la raison pour laquelle l’Empire du Milieu influence et contrôle le cours des prix. Le taux de recyclage a atteint entre-temps les 30%, tandis que les procédés restent extrêmement coûteux. Ceci signifie que le GERMANIUM est en voie de raréfaction. D’ailleurs, depuis, depuis 2005, il existe des difficultés dans l’approvisionnement du GERMANIUM

SES APPLICATIONS

Le néodyme est principalement utilisé pour fabriquer des aimants néodyme-fer-bore extrêmement puissants. Ceux-ci peuvent supporter en permanence 1 300 fois leur poids. Ils sont utilisés partout où des aimants puissants sont nécessaires dans de petits volumes : dans les éoliennes ou les moteurs électriques à haut rendement, dans les microphones ou les haut-parleurs des smartphones. En d’autres termes : dans l’ensemble de l’industrie high-tech. Les aimants en néodyme, par exemple, génèrent une puissance nettement plus élevée que les aimants conventionnels dans les générateurs d’éoliennes. Et comme le poids des unités joue un rôle majeur dans les éoliennes, le besoin en néodyme y est aussi de loin le plus élevé. L’importance du néodyme pour de nombreuses technologies futures est ininterrompue et continue d’augmenter. Par exemple, la technologie des ascenseurs du One World Trade Center à New York est basée sur des aimants en néodyme. Les experts supposent que la demande mondiale de néodyme continuera d’augmenter.

« Des forêts noires et un pays étrange, des habitants, simplement des barbares primitifs » L’historien romain TACTUS n’avait pas une opinion très flatteuse de la Germanie, la région à l’est du Rhin et au Nord du Danube. Au final, c’est cette qui donnera le nom a cet élément, un honneur que ne sera jamais fait aux Romains. Cette découverte est attribué au chimiste allemand Clemens Winkler qui le découvrit en 1886 en isolant le minéral argyrodite et qu’il l’a nommé ainsi, en raison de son amour pour sa patrie. Winkler réalisa une prédiction du chimiste russe Dimitri Mendeleev, qui développa la table périodique en 1871, et savait qu’il y avait un vide à remplir en dessous du silicone.

Son histoire
Demande de brochure gratuite